• Cindy denruyter staquet

Trappiste vs abbaye

Les moines trappistes sont un ordre né à partir des cisterciens, répandus dans différentes parties du monde. Il existe des monastères trappistes masculins et féminins, ayant en commun le style de vie contemplatif, qui alterne prière, vie commune et travail. Les activités économiques des moines et des moniales trappistes sont souvent de type agricole et/ou alimentaire : certains produits renommés des monastères trappistes sont huile, vin, confitures, marmelades et bière. Afin d’obtenir la certification de produit trappiste, la filière doit être toujours sous le contrôle des moines et la production doit avoir lieu à l’intérieur du monastère ou à proximité immédiate (les monastères trappistes sont normalement des monastères cloîtrés).Bières artisanales de monastère

Différents monastères produisent de la bière

Souvent la production nait d’une tradition du passé, quand la bière était un aliment lié au quotidien. La production de bière par certains monastères est devenue, avec le temps, un moyen de sustentation et une expression de l’artisanat des moinesLa production de bière dans les monastères nait d’exigences très pratiques et contingentesQuand on parle de bière monastique, il faut faire une distinction entre la bière produites dans les monastères, ou dans leurs environs, et la bière trappiste, fabriquée exclusivement par les frères trappistes, cisterciens de la stricte observance (également connus avec l’acronyme O.C.S,O., en latin Ordo Cisterciensis Strictioris Observantiae), ordre monastique de droit pontifical. De plus, sur 176 monastères trappistes, seulement dans 1 1 qui surgissent dans le monde entier (six en Belgique, deux aux Pays-Bas, un aux États-Unis, un en Autriche et un en Italie) on produit l’authentique bière trappiste et seulement 11 de ces bières sont revêtues de la marque Authentic trappist product « Produit trappiste authentique ».


Bières trappistes, bières abbaye ressemblances


En parlant de bières produites dans un monastère, ils existent deux différents types de bières : les bières trappistes et les bières d’abbaye. Les deux types sont produits à travers un processus de haute fermentation, où les levures ajoutées au moût travaillent mieux à des hautes températures (entre 12 et 23 degrés) par rapport à d’autres types de fermentation. Le processus de fermentation à ces températures est rapide. Après cette phase, il y a le processus de refermentation : avant la mise en bouteille, on ajoute d’autres levures pour en enrichir l’arôme. Les bières trappistes comme celles d’abbaye peuvent avoir différentes tonalités, du doré intense au brun. Le degré d’alcool de ces bières est plutôt élevé (entre 6 et 10%) et le goût est épicé et aromatique : souvent on peut y percevoir des notes de café, caramel ou chocolat.


Bières trappistes, bière abbaye différences


La différence principale entre bières trappistes et bières d’abbaye se trouve dans l’organisation du processus de production, et non pas dans la composition. Les bières d’abbaye sont liées à des anciens procédés artisanaux des moines médiévaux : la dénomination « bière d’abbaye » indique que la bière a été produite selon d’anciennes méthodes artisanales et monastiques. Les bières trappistes, par contre, sont produites exclusivement dans les monastères trappistes, avec une production qui a lieu à l’intérieur du monastère et sous le contrôle direct des moines. Aujourd’hui, dans le monde entier, il n’y a que onze monastères qui produisent de l’authentique bière trappiste et ils se trouvent en Belgique, Pays-Bas, États-Unis, Autriche et Italie. En 1997, ils se sont réunis dans l’Association Internationale Trappiste (AIT) qui préserve les canons de production de tous les produits trappistes et protège la marque « Authentic Trappist Product », octroyé uniquement aux producteurs


La liste des trappistes

En Belgique, cinq brasseries produisent des bières trappistes authentiques, un label créé en 1998 : Chimay, Orval, Rochefort, Westmalle et Westvleteren. Elles étaient 6 jusqu en 2021. Mais l achel a perdu son label

L’abbaye-mère d’Achel, Westmalle (province d’Anvers), a en effet décidé de renoncer au label "Authentic trappist product" car plus aucun moine ne réside à Achel. Trois critères sont requis pour qu’une bière trappiste puisse porter la mention "authentique" : une partie des recettes doit être versée à des œuvres sociales, la bière doit impérativement être brassée au sein d’une abbaye trappiste, et sous la supervision de moines de cet ordre. C’est ce dernier critère qui n’était plus tout à fait rempli puisque les deux derniers moines d’Achel ont rejoint la communauté de Westmalle l’été dernier, pour des raisons de santé.



Ailleurs dans le monde, La Trappe et Zundert (Pays-Bas), Spencer (États-Unis), Engelszell (Autriche), Tre Fontane (Italie) et Tynt Meadow (Angleterre) complètent le cercle.



13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout